0
Enseignements et prières
Neuvaine avant la veillée du 10 Octobre 2020 - Jour 9
Neuvaine avant la veillée du 10 Octobre 2020 - Jour 9

| F. Nicolas Burle, o. p.

Neuvaine avant la veillée du 10 Octobre 2020 - Jour 9

20201009 vendredi.mp3 ©

Cette neuvaine, préparée par le Frère Nicolas Burle*, est destinée à tous, mais particulièrement à ceux qui voudront préparer leur cœur à se consacrer, le 10 octobre, au Cœur-Sacré de Jésus

Vendredi 9 octobre – saint Denis

Cœur vaillant

Evangile selon saint Luc 11,15-26 : Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. »

          Vous, les hommes chrétiens, par votre baptême, vous êtes des rois. Souverains d’un royaume de trois mètres de rayon que vous transportez partout avec vous. Pourquoi trois mètres ? Parce que c’est la distance du corps-à-corps. Au-delà on se paye de mots. Toutes les personnes qui entrent chaque jour dans ce cercle sont donc vos sujets. C’est-à-dire que vous êtes appelés à les servir, à les aimer, à les soutenir et non à les dominer et faire sentir votre pouvoir comme le font les tyrans païens ventripotents. Vous êtes des rois chrétiens, des rois doux et humbles de cœur comme le Christ, comme saint Louis.

          On attend d’un roi qu’il se batte pour défendre et garder l’unité de son royaume. C’est-à-dire qu’il commence par unifier son cœur au lieu de se disperser dans les futilités ou de cloisonner son existence en jouant différents personnages sans liens entre eux. On attend d’un roi qu’il soit courageux dans le combat spirituel. C’est-à-dire qu’il se batte même quand il a peur ou quand il se sent impuissant. On attend d’un roi qu’il lutte contre le mal dans sa vie et dans son royaume. C’est-à-dire qu’il vainque le mal avec les armes du bien, comme le Christ. On attend d’un roi qu’il reconnaisse qu’il ne pourra jamais vaincre seul. C’est-à-dire qu’il reconnaisse qu’il monte vers le ciel en cordée avec tous les chrétiens. Et dans cette cordée, le seul chef, le roi des rois, c’est le Christ.

          On attend d’un roi chrétien qu’il soit non un héros mais un saint. C’est-à-dire qu’il consacre sa vie non pour réaliser des choses extraordinaires. Mais pour vivre les choses ordinaires avec l’amour extraordinaire du Christ vivant en lui.

Dieu qui ne cesses de créer l'univers, tu as voulu associer l'homme à ton ouvrage ; regarde le travail que nous avons à faire : qu'il nous permette de gagner notre vie, qu'il soit utile à ceux dont nous avons la charge et serve à l'avènement de ton Royaume. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.

-Notre Père

-10 Je vous salue Marie

-Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit pour les siècles des siècles.

Amen 

*Le Frère Nicolas Burle, dominicain, attaché au couvent de Lille, est Aumônier Général des Scouts Unitaires de France. Son dernier livre, 'La messe est (bientôt) finie ?' vient d'être publié aux éditions du Cerf.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription