0
En ces temps d'Espérance
Jour 8: Jésus a disparu

| Anonyme

Jour 8: Jésus a disparu

Mercredi 18 - Jésus a disparu.mp3 ©

MERCREDI 18 MARS - – Jésus a disparu


Luc 2.48-50 En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.

Pourquoi la disparition de Jésus à douze ans, pendant trois jours, appartient-elle aux mystères joyeux du Rosaire ? C’est une énigme à première vue. Mais cela nous instruit sur le sens profond de la joie chrétienne. Ce n’est pas une joie qui efface toute angoisse, toute tristesse, toute inquiétude. Elle n’est pas une sorte d’ivresse égoïste et inconséquente. La joie chrétienne est la joie de l’amour. Celui qui aime laisse entrer dans son cœur une inquiétude définitive : mon bonheur est alors pour toujours dépendant du bonheur de l’autre. Je ne serai pas véritablement heureux si tu n’es pas heureux. Je ne serai pas véritablement à ma place si tu n’es pas à ta place.

Saint Augustin affirme qu’un mystère n’est pas quelque chose que nous ne comprenons pas mais plutôt quelque chose que nous n’aurons jamais fini de comprendre. Heureux ceux qui aiment, ils n’auront jamais fini d’apprendre à aimer. Heureux les époux, ils sont mariés à un mystère. Heureux les parents, ils ont reçu de Dieu des mystères pour élargir leur cœur. Heureux celui qui ne cherche pas à tout saisir mais accepte de se laisser saisir. Oui Bienheureux Joseph ! car « le Seigneur était avec Joseph, et tout lui réussissait. »

Saint Joseph, montrez-nous le chemin de la foi quand nous sommes frappés d’étonnement. Le chemin de l’espérance quand nous ne comprenons pas. Le chemin de la charité créative quand la réponse de Dieu nous déroute.

  • Notre Père
  • 10 Je vous salue Marie avec la clausule : « Jésus, le fruit de vos entrailles, notre vraie joie, est béni. »
  • Gloire au Père, au Fils et au saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.